«

»

août 01

Là où le changement travaille : interview avec Andre Maciel, du Hub de Belo Horizonte

Nous nous sommes rendus à Belo Horizonte au Brésil pour découvrir le HUB qui vient d’y ouvrir ses portes, grâce à Andre Maciel et à ses partenaires. Découvrez comment Andre a créé le Hub à Belo Horizonte et comment ce nid pour entrepreneurs sociaux peut les aider.

Pourquoi créer un HUB à Belo Horizonte ? Et comment cela a-t-il pu être possible ?

Nous sommes trois co-fondateurs du HUB à Belo Horizonte. Nous étions malheureux avec nos carrières, et nous recherchions un moyen pour donner plus de sens à nos compétences. Puis nous nous sommes rendus compte que nous n’étions pas les seuls, et que nombreux étaient ceux qui étaient dans la même situation. C’est pour cette raison que nous avons décidé de créer « quelque chose » qui puisse donner de l’inspiration mais aussi soutenir ceux qui voulaient faire évoluer leur carrière pour mieux correspondre à leurs valeurs et répondre aux besoins du monde. Après avoir comparé de nombreuses organisations, nous avons réalisé que le Hub n’était pas seulement un bel espace, mais aussi une communauté de personnes qui faisaient exactement ça. Donc en 2010 nous avons pris notre décision – il fallait amener le Hub à Belo Horizonte !

Est-ce que tu t’intéressais déjà au social business avant de créer le Hub ?

Oui, j’avais appris à connaitre ce sujet lorsque je travaillais avec l’AIESEC. J’ai créé une entreprise sociale quand j’habitais en Inde. L’objectif de MyChoice est de faire découvrir le développement durable aux jeunes de 10 à 16 ans, à Bangalore dans le Sud de l’Inde. Ce projet s’est bien développé et Kurt, l’un des co-fondateurs, l’a exporté vers le Canada et le Pakistan. Il s’appelle aujourd’hui MyWorld MyChoice.

Combien d’entrepreneurs ont rejoint le Hub ? Quels types de projet développent-ils ?

Nous avons ouvert nos portes au mois de mai, et quarante entrepreneurs travaillent aujourd’hui avec nous. On peut trouver des projets dans le domaine du développement durable, de l’éducation, de la protection de l’enfance, du commerce équitable, etc.

Peux-tu décrire quelques exemples de projets en cours au Hub en ce moment ?

Nous avons participé aux Global Dialogues pour la conférence des Nations Unies Rio+20. Nous avons organisé une concertation sur une grande place de Belo Horizonte pour faire remonter le point de vue des habitants de la ville sur « l’avenir que nous voulons ». Le résultat de cette concertation a été associé à des dizaines d’autres organisées dans le monde entier avant la conférence, et présenté en plénière.

Nous avons créé un projet pour développer les capacités d’un quartier à bas revenus près de Belo Horizonte, pour qu’ils puissent construire eux-mêmes ce dont ils rêvent. Puis nous venons de lancer l’école d’hiver du Hub qui se déroulera les deux dernières semaines d’août. Il s’agit d’ateliers variés, sur l’entrepreneuriat local par exemple, le design thinking pour le changement social, la danse ou encore les méthodes pour créer son propre compost à la maison !

Le Brésil vient d’accueillir le sommet Rio+20. Est-ce que tu considères ton pays comme un terreau favorable au développement durable et au social business ?

Personnellement j’ai été déçu par les résultats du sommet. Mais le mouvement créé par la société civile en tant que sommet parallèle était très impressionnant et a montré que de plus de plus de gens savent que nous devons changer notre mode de vie si nous voulons encore être présents sur Terre. Je pense que le Brésil doit jouer un rôle important dans le développement durable, mais nous avons encore beaucoup à faire – notamment en matière d’éducation.

Comment vois-tu le Hub Belo Horizonte dans dix ans ?

Je nous vois avec plus d’un espace en ville, une large communauté professionnelle, reconnue comme l’endroit où il faut être pour créer des entreprises innovantes qui peuvent répondre aux besoins sociaux. Il est très probable que le monde ait beaucoup changé d’ici là – les choses évoluent de plus en plus vite – et j’espère que ce sera pour le mieux.

 

A propos de l'auteur

Oriane